L’artisanat du cinéphile

Dans un précédent article, je critiquais un livre analysant les pratiques des cinéphiles, sujet que je souhaite prolonger dans ce nouveau billet.

Avant de se fabriquer des souvenirs en voyant des films, les cinéphiles rivalisent d’ingéniosité quand il s’agit de dénicher des perles et de voir celles-ci dans de bonnes conditions. Pour partir sur de bonnes bases, entendons-nous bien : pour un cinéphile, le cinéma est une religion, avec ses temples, ses rituels et tout ce qui va avec, c’est le quatrième grand monothéisme. Bien évidemment, dans ce genre de dévotion, la pureté n’est jamais  loin et les cinéphiles sont vite tentés de défendre une orthodoxie, avec des « classiques » à voir à tout prix, voyez la vogue des classements, pratique on ne peut plus discutable comme je le mentionnais dans mon classement très subjectif des « meilleurs » films de 2015. Même si, trop souvent hélas, chacun prend son avis pour une généralité, cette logique de classification parvient néanmoins à quelque consensus et a au moins le mérite de créer du débat, tout en permettant aux néophytes, car il faut aussi penser à eux, de s’y retrouver dans cette masse de films.

Continuer la lecture de L’artisanat du cinéphile

Publicités