Quelques bonnes scènes (02)

No Country for Old Men (2007) de Joel et Ethan Coen

Une scène glaçante où l’on voit un texan lambda (l’excellent Josh Brolin), qui aime chasser dans le désert, revenir sur le lieu ou il a découvert, plus tôt dans la journée et par hasard, les restes d’un deal de drogue qui a mal tourné : des cadavres et des véhicules criblés de balles jonchent le sable du désert. Avant de revenir sur le lieu du massacre, il avait vaguement prévenu sa compagne en lui disant : « je sais que c’est une connerie monumentale mais je vais quand même la faire ». Il ne pouvait pas mieux dire, surtout quand on voit les premières secondes de la scène qui suit, où les dealers prennent le soin de crever les pneus de son 4×4 avant de descendre sur le lieu du massacre. En plus c’est une scène très soignée formellement, avec le jour qui se lève progressivement.

 

Hana-Bi (1997) de Takeshi Kitano

Avec cette scène, on a un aperçu de la mécanique que Kitano déploie dans tous ses films : des moments calmes voire contemplatifs prennent brutalement fin par l’irruption d’une violence parfois extrême. Cette mécanique était déjà présente dans d’autres films asiatiques de la seconde moitié du XXème siècle, dont Tarantino a pu s’inspirer pour ses propres films, dans lesquels on retrouve cette lente montée de la tension, jusqu’à l’explosion brève et sanglante de la violence. La scène qui suit est issue du plus grand film de Kitano, son chef-d’œuvre à mes yeux, c’est un drame d’une grande puissance, qui est également très beau formellement et musicalement. C’est l’histoire d’un ancien flic, tourmenté par un épisode sanglant de sa carrière, et qui accompagne sa femme malade pour un dernier voyage à travers le Japon, ce qui lui permet également de fuir la violence urbaine, qu’il ne connaît que trop bien.

 

Les Valseuses (1974) de Bertrand Blier

Une scène issue de ce film archi-culte, à juste titre, et qui nous montre à merveille la confrontation entre l’esprit libertaire de Mai 68 et les garants de l’Ordre, une guerre entre deux visions du monde inconciliables, doublée d’une guerre entre générations.

Vous pouvez voir dans ma précédente sélection de scènes un extrait de Mammuth (2010), dans lequel Depardieu s’embrouille avec un boucher pas très sympa : https://7emeart.wordpress.com/2016/05/13/quelques-bonnes-scenes-01/

 

Melancholia (2011) de Lars von Trier

Une très belle scène d’ouverture, la musique de Wagner convient très bien à cette succession de tableaux, parfois réels, qui nous montrent la fin du monde terrestre, qui entre en collision avec la planète Melancholia. C’est un grand film sur la dépression, et le cinéaste sait de quoi il parle car il en sort d’une sévère. Il s’était déjà inspiré de cette épreuve personnelle pour Antichrist (2009), qui est aussi un très bon film. Afin de rassurer ceux qui ne connaissent pas Lars von Trier, je tiens à dire que tout le film ne se déroule pas à ce rythme particulier. Seule cette scène est stylisée de cette manière car après, on voit se dérouler un mariage au cours duquel la mariée tente difficilement de cacher sa dépression. Les convives, quant à eux, essaient d’oublier la possibilité que Melancholia puisse percuter la Terre.

 

Ma nuit chez Maud (1969) d’Eric Rohmer

Une scène très intéressante qui nous montre comment la philosophie peut nous aider dans la vie quotidienne. Ici il est question du pari de Pascal. Ce dernier est un mathématicien et philosophe français du XVIIème siècle, très pieux, mais soucieux de convaincre ceux qui ne croyaient pas en Dieu. Il invitait donc ces derniers à parier sur l’existence de Dieu : si vous croyez en Dieu et que Dieu existe effectivement, alors vous irez au Paradis, s’il n’existe pas, alors vous ne perdez rien, vous aurez juste cru en Dieu « au cas où », ce qui vous évite d’aller en Enfer en ne croyant pas en Dieu, car l’Enfer est la chose qu’il faut éviter à tout prix. Hans Jonas, un philosophe allemand du XXème siècle, a révisé cette théorie pour laisser plus de chance à l’athéisme, que Pascal n’envisageait guère dans un temps très religieux, où l’on considérait sa vie et ses choix terrestres qu’en fonction de cet « arrière-monde » après la mort, où chacun doit répondre de ses actes devant le Seigneur. Hans Jonas pointe l’angle mort du pari de Pascal car, contrairement à ce que pense ce dernier, il y a aussi quelque chose à perdre si l’on croit en Dieu « au cas où », car si au final ce dernier n’existe pas, vous irez dans le néant et vous aurez gâché votre vie à vous conformer à la morale et aux règles strictes et austères d’une vie pieuse. Hans Jonas met ainsi le pari de Pascal au goût du jour en introduisant l’idée que l’on peut se faire, dans nos sociétés modernes, de ce que peut être une vie réussie. Dans cette scène, le personnage joué par Jean-Louis Trintignant, un peu raide en apparence, ne souhaite pas renoncer à la vie terrestre et ce malgré sa foi, raison pour laquelle il n’aime pas le pari de Pascal. En plus c’est assez marrant de voir le marxisme s’inviter dans la discussion dès qu’on parle de religion.

 

La Chinoise (1967) de Jean-Luc Godard

Un an avant Mai 68, Godard avait plutôt bien prophétisé l’explosion à venir ainsi que les impasses du marxisme-léninisme-maoïste-… car dans la scène qui suit, le cinéaste a prédit, sans vraiment le faire délibérément, les actes commis par le terrorisme d’extrême gauche durant les années 1970, ces fameuses « années de plomb ».

 

Les Temps modernes (1936) de Charles Chaplin

Pour finir, voici un des raccords les plus gonflés de l’histoire du cinéma. Chaplin nous annonce la couleur dès les premiers plans du film : l’organisation scientifique du travail et le travail à la chaîne sont une servitude et réduisent les hommes à du bétail qu’il faut discipliner et guider.

 

Voici le lien renvoyant à l’article dans lequel j’avais fait ma première sélection de scènes:

https://7emeart.wordpress.com/2016/05/13/quelques-bonnes-scenes-01/

Publicités

2 réflexions sur “Quelques bonnes scènes (02)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s