Aguirre, la colère de Dieu (1972) de Werner Herzog

Ce film exceptionnel de Werner Herzog est le récit d’un lent désastre, qui s’étend sur deux mois. C’est l’histoire d’une entreprise ambitieuse, tellement ambitieuse qu’elle court au fiasco le plus total. Nous sommes au Pérou dans les années 1560, les conquistadores menés par Gonzalo Pizarro sont alors aux prises avec une nature hostile et à des Amérindiens qui le sont tout autant. Le début du film annonce d’emblée la couleur et nous laisse déjà entrevoir les difficultés et le bourbier dans lesquels ces hommes vont se fourrer : les conquistadores et des amérindiens réduits en esclavages, qui tombent comme des mouches du fait des maladies, descendent un chemin très escarpé et dangereux qui descend le long de la cordillère des Andes. Un plan saisit la chute malencontreuse d’une cage, qui s’écrase sur les rochers, un peu à la manière des conquistadores qui, une fois dans la vallée, vont vite déchanter. La brume des hauteurs laisse la place à la boue et à une végétation luxuriante, qui vont vite transformer cette procession en véritable chemin de croix.

aggggggg

Continuer la lecture de Aguirre, la colère de Dieu (1972) de Werner Herzog

Publicités

Au-delà des montagnes (2015) de Jia Zhang-Ke

Dans ce film, Jia Zhang-Ke poursuit sa réflexion sur les mutations que connaît la Chine contemporaine, et leurs conséquences sur la société. Il y a un peu plus de deux ans sortait son précédent film, A Touch of Sin, qui dépeignait de manière décapante le parcours de plusieurs individus, chacun dans une province différente, et qui se révoltaient de manière plus ou moins éclatante et sanglante face aux travers d’une société qui a connu, en très peu de temps, d’immenses bouleversements. Ce film a été remarqué à sa sortie, et son propos était tellement explosif qu’il fut censuré par les autorités chinoises. Ce qui n’a pas pour autant empêché Jia Zhang-Ke de voir son film suivant, plus consensuel, projeté dans les salles obscures chinoises, où il a même connu un certain succès. D’une certaine manière, un peu à la manière d’un Jafar Panahi en Iran, la notoriété grandissante de Jia Zhang-Ke lui permet de se protéger davantage, de devenir progressivement une sorte d’intouchable, il sera alors de plus en plus en difficile de lui porter atteinte sans provoquer une levée de boucliers dans les milieux culturels.

FFFFFF

Continuer la lecture de Au-delà des montagnes (2015) de Jia Zhang-Ke